Journée de sensibilisation de «  Lutte contre la Toxicomanie » à l’EPSECG d’ORAN

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre la toxicomanie, notre école a organisé en partenariat avec l’Association de Lutte contre la Toxicomanie « A.L.T »une journée de sensibilisation contre les dangers de ce phénomène surtout apprendre aux jeunes de dire «  NON à la DROGUE ».

A cet effet, Le 29 Avril 2015 fut un évènement très important qui a réunit« l’ensemble du collectif des responsables pédagogique et des enseignants de notre école ; Le directeur de l’école, Mme la secrétaire général, Mme la psychologue, chargée des activités culturelles et sportives et les étudiants de notre école qu’ils étaient très nombreux vue que c’est un sujet très délicat pour eux ».

Ainsi, les représentants de« A.L.T »l’Association de Lutte contre la Toxicomanie ; Mme Dehane Présidente d’A.L.T ; Médecin généraliste, Mme Senouci Vice-présidente d’A.L.T ; Médecin pédiatre, Mlle Zaoui Membre dans A.L.T, Mme Kharouaa psychologue dans (la cellule d’écoute Maison de Jeunes Maoued Ahmed de Akid Lotfi 2).

Le Programme :     Consulter les photos sur facebook facebook

  • Aperçu des causalités sur la toxicomanie.
  • Toxicité des psychotropes.
  • Diffusion du film « Témoignage de Toxicomane ».
  • Débat ouvert.
  • Quiz avec remise des cadeaux aux étudiants(es) gagnants(es).

Après que, Mme Boutaleb a pris l’initiative de présenter les membres d’A.L.T ; Association de Lutte contre la Toxicomanie, Mme Dehane a commencée à expliquer et orienter les étudiants comment oser dire NON à la Drogue, tout en présentant A.L.T qui se forme d’un ensemble de médecins, psychologues, enseignants et des bénévoles, et ajoute que «Tout le monde doit se mobiliser pour pouvoir faire face à la réalité que vivent nos jeunes », Mme Kharouaa a souligné « qu’il est temps d’allez vers les jeunes et les écouter pour les sauver de ce poison ». Pour convaincre ces jeunes et mieux les sensibiliser contre les dangers de ce phénomène, Plusieurs activités ont été programmées lors de cette campagne une diffusion du film « Témoignage de Toxicomane » Apprendre à nos jeunes de dire « NON à la Drogue » est le slogan de l’association des brochures et dépliants de sensibilisation ont été distribués.

Les représentants d’A.L.T tirent la sonnette d’alarme quant à l’ampleur que prend le phénomène de la toxicomanie dans notre société .Des statistiques effrayants présentées lors de la rencontre (1Million de consommateurs algériens dont 300.000 toxicomanes et 18.000 entre 20 ans et 30 ans plus précisément 973 toxicomanes à ORAN en 2014 . La frange de la population la plus exposée à ce fléau est constituée par les adolescents ; en manque de repères à cet âge de la vie, l’expérience de la drogue peut répondre à un besoin de risque, de provocation ou de transgression pour des sujets évoluant dans des terrains propices tels que les familles déséquilibrées ou les sociétés en crise.

Évoquer la toxicomanie, c'est souvent faire référence à des drogues telles que le Haschisch, l'Héroïne, la Cocaïne ou l’Ecstasy…. . Ce qui constitue malgré tout une vision assez restrictive du phénomène général de toxicomanie tel que le définit l’Association de Lutte contre la Toxicomanie.

Les toxicomanies constituent l’un des plus grands maux qui ronge notre société en ces temps durs que traverse notre pays crise économique, sociale, politique ; surtout les jeunes qui sont les plus susceptibles d’être attirés par la consommation des drogues pour les sensibiliser aux dangers induits (des maladies contagieuses ;comme la tuberculose, le Sida ; Infarctus du myocarde ; Hypertension ;Insuffisance cardiaque……. Des hallucinations, dépression, crimes, agressivités…).

L'effet dévastateur de ce fléau a été confirmé par plusieurs études menées par A.L.T, la gravité de ce problème par la taille de l'impact sur l'individu, la société, et les effets économiques qui en découlent, la multi-factoralité du phénomène dont certains facteurs proviennent de l'individu lui-même, d'autres de la société et l'environnement, font que nous devons être vigilants, prudents et se préparer à un problème avant qu'il ne survienne, et à prendre toutes les mesures nécessaires pour y faire face , dans la conviction qu’il vaut mieux prévenir pour ce guérir, ne pas avoir peur ni honte car il n’est jamais trop tard. Mme Dahane affirme que les centres sont là pour les aider et les sauver de ce danger surtout leurs donner de l’espoir à avoir une vie saine et propre, alors « il ne faut surtout pas Hésiter de demander de l’Aide. »

Les nouvelles études effectuées sur ce phénomène démontrent par ailleurs, que l'Algérie n'est plus seulement un pays de transit de ces substances, mais également un pays consommateur comme elle a affirmée ; l’enseignante et journaliste Mme Benouadane. Et que l’Algérie a pris conscience de ce mal qui ronge une partie de sa jeunesse et des efforts considérables sont déployés par les pouvoirs publics pour endiguer, sinon éradiquer le développement de ce mal dévastateur.

La journée fut clôturée par la remise des cadeaux aux étudiants gagnants au ¨QUIZ¨. Ensuite une collation en fin de journée fut la touche finale, Photos souvenirs, ambiance… et autres.

En conclusion l’EPSECG organisera toujours ce genre de journée de formations et d’informations ; pour convaincre ces étudiants et les sensibilisés contre les dangers de ce phénomène ; tout en commençant par dire « NON à la Drogue » et de mieux s’informer sur ce qui se passe autour d’eux surtout de ne jamais banaliser l’abus de ces substances mortelles .

 

Par Mlle Dalila Badsi /Membre de la cellule de Communication

 

 

 

 Félicitations pour les étudiants de notre École grâce à eux, aux enseignants de l'école et au staff de l'école elle a été classée 1ère à l'échelle nationale puisque 78% ont eu la moyenne et plus. Les résultats sont affichés à l'école et aussi sur le site internet du ministère     www.mesrs.dz


 


portes ouvertes 

 

Adresse:   Adresse: BP 65 CH 2 Achaba Hnifi, Technopôle de l'USTO. Bir El Djir.
Oran
31000
Algerie
Téléphone:    041-62-03-34
Fax:    41-62-62-65
contact@ese-oran.dz